prendre rendez-vous

Annuaire des médecins

Faire un don

Chirurgie de la cataracte

 

La chirurgie de la cataracte

 


 

Qu'est-ce que la cataracte ?


La cataracte est définie par l'opacification du cristallin, lentille réfractive située à l'intérieur de l'œil qui est normalement transparente, et qui a la fonction focalisatrice d'un objectif de caméra. La cataracte est le plus souvent liée à l'âge, et son mécanisme de survenue n'est pas connu.

 

En dehors de la physiopathologie du vieillissement oculaire, d'autres causes sont possibles: congénitale, traumatique, iatrogènes (liée à un traitement, notamment à base de cortisone), maladies inflammatoires oculaires, ou favorisées par une maladie générale (telle que le diabète par exemple). Il s'agit d'une affection très fréquente après 60 ans.

 

 

Anatomie de l'oeil - Cataracte (opacification du cristallin)

Quelles sont les conséquences d'une cataracte ?


L'opacification du cristallin réduit la quantité de lumière pouvant impressionner la rétine, ce qui provoque une baisse généralement très progressive de la vision, de la sensibilité aux contrastes et une atténuation des couleurs.

 

Une diffraction de la lumière sur les opacités entraîne souvent des phénomènes d'éblouissement nocturne gênant pour la conduite.

Il n'y a pas de traitement médical. Lorsque la baisse de vision représente une gêne ou un handicap pour les besoins activités, une intervention chirurgicale est proposée car elle est la seule solution pour restaurer la vision. L'amélioration visuelle dépend d'autres maladies oculaires éventuellement associées : glaucome ou dégénérescence maculaire liée à l'âge.

 

Un examen ophtalmologique clinique complet, à visée diagnostique et pronostique, est un préalable à toute indication opératoire.

 

Quels sont les principes de l'opération ?


La chirurgie vise à remplacer le cristallin naturel opacifié par un implant intraoculaire, c'est-à-dire un cristallin artificiel fait d'un matériau synthétique biocompatible . Il est nécessaire de remplacer le cristallin, lentille convergente, par un implant pour permettre la focalisation des images sur la rétine qui conditionne en premier lieu la récupération visuelle.

 

La puissance réfractive de l'implant est déterminée par une formule de calcul prenant en compte des mesures anatomiques propres à chaque patient, et en fonction d'un objectif particulier de correction postopératoire.

 

Comment se déroule l'opération ?


L'opération est le plus souvent réalisée sous simple anesthésie locale en présence d'un anesthésiste.

Elle est indolore et dure environ trente minutes avec les préparatifs. Les techniques actuelles d'anesthésie sont compatibles avec la poursuite d'un traitement anticoagulant.

 

Une hospitalisation n'est pas nécessaire dans la plupart des cas, il s'agit d'une chirurgie ambulatoire.

 

 

 

 

© Clinique Saint Jean de Dieu 2017
Implant cristallin - Chirurgie de la cataracte

Quels sont les progrès récents de la chirurgie de la cataracte ?


Ils concernent principalement deux aspects étroitement liés : la taille de l'incision et les propriétés physicochimiques des implants. Une incision dans la cornée est nécessaire pour introduire les sondes permettant de retirer la partie opacifiée du cristallin.

 

  • La taille de l'incision est actuellement réduite à moins de trois millimètres. Les avantages d'une très petite incision sont multiples : sécurité opératoire, étanchéité sans suture, récupération visuelle très rapide avec absence d'astigmatisme induit (déformation de la cornée provoquée par une cicatrice gênante pour la vision sans correction).
  • Les implants quant à eux, sont faits d'un matériau souple pouvant être injecté plié à travers la micro incision, pour se déployer à l'intérieur de l'œil. Placés à l'intérieur de la capsule du cristallin que l'on préserve car transparente, l'implant se centre spontanément avec une bonne stabilité.

 

© Clinique Saint Jean de Dieu 2017
Implant Torique - Cataracte
© Clinique Saint Jean de Dieu 2017
Implant Diffractif - Cataracte

Les implants dits « Premiums »


Les implants intraoculaires utilisés en routine sont de véritables concentrés de technologie, alliant des caractéristiques de biocompatibilité gages d'une bonne tolérance tissulaire, à des propriétés leur permettant de filtrer les rayonnements nocifs pour la rétine (ultraviolets notamment). La forme dite « asphérique » des optiques permet de réduire les aberrations optiques pour atteindre une très bonne qualité de vision. Ces implants déjà très performants, sont utilisés dans  pratiquement 90% des opérations de la cataracte.

 

Les implants dits « Premiums » sont des implants dont la conception optique particulière apporte des options supplémentaires de correction réfractive non indispensables, pour réduire en fonction d'un choix de convenance, la dépendance postopératoire aux lunettes. Les implants « toriques » (voir photo) permettent de corriger l'astigmatisme, lorsque celui-ci nécessite une correction pour améliorer la vision de loin et de près. Les implants « diffractifs » et « accommodatifs » (voir photo) permettent de compenser la presbytie pour favoriser la vision rapprochée sans correction additionnelle.

 

Les implants « Premiums » relèvent d'indications particulières que seul l'ophtalmologiste peut déterminer en fonction de l'examen clinique et des besoins visuels de chaque patient. En effet, ces implants comportent des contre-indications, des limites d'efficacité et des inconvénients possibles. En conséquence, lorsqu'ils sont proposés, le chirurgien doit apporter une information spécifique, et le patient doit signer un consentement particulier, d'autant que ces implants Premiums ont un surcoût par rapport aux autres implants qui n'est pas pris en charge par l'assurance maladie.

 


Les suites opératoires en pratique

 

Une coque protectrice transparente est  placée devant l'œil 24h.

La récupération visuelle est rapide dès les tous premiers jours, la reprise des activités est totale en quelques jours.

Des collyres favorisant la cicatrisation sont prescrits pendant un mois en moyenne.

Les lunettes complémentaires définitives sont prescrites dans un délai moyen de un mois.


 

 

Rédacteur : Dr Jean Jacques Saragoussi, Chirurgien Ophtalmologiste

 

Dernière mise à jour octobre 2016


 

Liste des praticiens qui opèrent des cataractes à la Clinique Saint Jean de Dieu :


  • Dr Ameline Chalumeau
  • Dr Barale
  • Dr Besson
  • Dr Blumen Ohana
  • Dr Bonnet Boileau
  • Dr Boureau
  • Dr Caputo
  • Dr Charlot
  • Dr Fayet
  • Dr Gavrilov
  • Dr Karila
  • Dr Hoang Xuan
  • Dr Mashhour
  • Dr Massin
  • Dr Paycha
  • Dr Pietrini
  • Dr Prisant
  • Dr Saragoussi
  • Dr Sellam
  • Dr Tazartes

 

Retrouvez les coordonnées de ces praticiens dans l'annuaire