prendre rendez-vous

Annuaire des médecins

Faire un don

Chirurgie des voies lacrymales : Technique et suites opératoires

Technique opératoire

 

 

→Les instruments chirurgicaux sont guidés dans la narine et la visualisation du site opératoire se fait par endoscopie

 

→Lorsque la fosse nasale est trop étroite, on est parfois contraint de retirer une petite partie de la cloison nasale et/ou une petite partie du cornet moyen

→La paroi ostéo-muqueuse qui recouvre le sac lacrymal est retirée sur
2 cm² environ

→Le sac lacrymal est ensuite ouvert

 

→Un drain (intubation canaliculo-nasale) est parfois associé

 

En cas de saignement important, un méchage en fin d'intervention est indiqué

 

Suites et soins post-opératoires

 

 

 

→Les suites sont le plus souvent indolores.

→Une immobilisation minimale de quelques heures est nécessaire

→Une surveillance d'une à deux nuit en clinique est habituelle

Un pansement oculaire reste en place la première nuit pour protéger la sonde lacrymale d'une ablation intempestive.

→Il ne faut
ni renifler, ni se moucher, pendant une semaine


→Les soins locaux sont réduits à l'
instillation de collyre anti-inflammatoire et antibiotique

→La fosse nasale sera lavée avec du
sérum physiologique pendant une quinzaine de jours

 


 

   
Précautions pré-opératoires

 

La chirurgie lacrymale est une chirurgie comportant un risque de saignement.

 

 

 

Il ne faut prendre aucun médicament de votre propre initiative sans en avoir parlé au préalable à votre anesthésiste, même s'il vous parait anodin.

 

 

Les médicaments modifiant la coagulation sanguine (aspirine, par exemple) peuvent favoriser les saignements postopératoires.


 

Pour en savoir plus : www.voies-lacrymales.com

 

Texte : Dr Bruno FAYET & Dr Emmanuel RACY

 

Dernière mise à jour : février 2014